Aps-Centre-Infos
http://localhost/aps-ouest/spip.php?article14586
BLIDA : COMMEMORATION DU 54EME ANNIVERSAIRE DU CHAHID DJILLALI BOUNAAMA
dimanche, 9 août 2015
/ Bouabdellah

BLIDA - La wilaya IV historique a commémoré samedi à Blida le 54ème anniversaire de la mort en martyr de son commandant Djilali Bounaâma tombé au champ d’honneur le 8 août 1961.

Dans une lettre adressée à cette occasion aux participants à la cérémonie de commémoration et lue par son représentant Khaled Dehane, le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a rappelé les qualités et la bravoure de Tayeb Bounaama dit Si M’hamed, et salué "un des héros de l’Algérie, héros intrépide du coeur de l’Ouarsenis, véritable source de l’héroïsme et du patriotisme qui était visionnaire qui avait des valeurs morales et une personnalité forte qui ont fait de lui un brillant chef et commandant exemplaire de la wilaya IV historique".

Ce héro-symbole qui avait dit que le commandant n’est pas seulement celui qui mène des opérations militaires, mais doit aussi savoir convaincre ses hommes, les aimer et se faire aimer par eux, avait mené et dirigé des opérations militaires contre l’armée coloniale qui s’étaient soldées par des victoires qui ont immortalisé son nom, inscrit en Lettres d’Or sur les pages, de l’Histoire de la guerre de libération nationale, a souligné le ministre dans son message lu devant nombre de citoyens, parmi lesquels des moudjahidine, des fils de chouhada et des responsables locaux.

M. Zitouni a souligné dans son message que cette journée commémorative doit être une occasion pour rappeler les valeurs prônées et défendues par ce martyr et par ses compagnons d’armes, mettre en exergue son parcours héroïque jalonné de victoires qui enseigne sur les valeurs du sacrifice pour la patrie en vue de les transmettre et les inculquer aux jeunes, génération après génération.

De son côté le président de l’association Mémoire de la Wilaya IV historique et ancien commandant de cette même wilaya, Youcef El Khatib, dit Si Hassan, a rappelé le parcours révolutionnaire du Chahid Djilali Bounaama ainsi que son rôle militaire et politique durant la guerre de libération nationale, en citant quelques batailles victorieuse menées par ce héros contre l’armée coloniale française.

Djilali Bounaama, dit si M’Hamed, est né en avril 1926 dans le douar Béni Handel au cœur de l’Ouarsenis, où il suivit des études scolaires avant de s’orienter très jeune à la vie active, en travaillant dans une mine pour aider sa famille pauvre.

Il rejoignit les maquis de l’Armée de libération nationale et participa au déclenchement de la guerre de libération, faisant de l’Ouarsenis, grâce à son dynamisme et sa force de résistance, une citadelle imprenable pour le Front et l’Armée de libération nationale de 1955 à 1956.

Après le Congrès de la Soummam il commença à constituer des unités de frappe contre l’ennemi sur toutes les limites de la Wilaya IV historique.

En 1957, fût promu commandant de la zone III, qu’il rendit inaccessible et interdite à l’armé coloniale grâce à l’organisation politique, administrative et sociale qu’il mena. Il entra au Conseil de la Wilaya IV en 1958 comme chef militaire aux côtés de Si Mhamed Bouguerra qu’il remplaça en qualité de commandant de cette même wilaya à la mort de ce dernier tombé au champ d’honneur.

Il choisit la ville de Blida, le cœur de la Mitidja, pour y installer son Poste de commandement (PC) et à partir duquel il organisa de nombreuses opérations militaires. Il participa activement à l’organisation des manifestations du 11 décembre 1960.

Dans la nuit du 8 août 1961, il fût surpris avec ses camarades par une attaque de l’armée coloniale contre son PC à Baba Khoukha au cœur de la ville de Blida. Il tomba au champs d’honneur en compagnie de quatre de ses camarades à l’issue d’une bataille, où les soldats français les dépassaient en nombre et en armes, et qui avait duré trois heures.