Accueil ACTUALITES LOCALES LA "RADIO SECRETE" ETAIT LE SOUTIEN DE LA REVOLUTION (...)
LOCALES

LA "RADIO SECRETE" ETAIT LE SOUTIEN DE LA REVOLUTION NATIONALE

16/12 15h34

BLIDA- La radio secrète de la Révolution "Voix de l’Algérie Libre" a joué un rôle capital, durant la guerre de libération nationale, en constituant un "soutien" indéniable, ont assuré, mercredi, à Blida, des participants à une journée d’études sur l’ "image de la guerre de libération dans les médias".

"La radio secrète était un soutien de taille à la guerre de libération nationale, en dépit des multiples harcèlements, dont elle faisait l’objet de la part de la France coloniale, qui parasitait ses ondes, quand elle ne procédait pas, carrément, au bombardement de son siège", a estimé Dr. Amar Abderahmane de l’université d’Alger, lors de cette manifestation abritée par l’université Ali Lounici d’El Affroune .

Il a souligné, à cet effet, le rôle considérable de cette radio secrète dans le succès de la glorieuse révolution armée, ainsi que sa contribution dans la mobilisation du peuple et des moudjahidine, outre la transmission de la Voix de l’Algérie à l’étranger.

De nombreux étudiants du département de l’information et de la communication de la faculté des sciences humaines et sociales de l’université d’ El Affroune ont assisté, à cette rencontre organisée au titre de la commémoration du 59ème anniversaire de la création de la radio secrète "Voix de l’Algérie Libre".

Le Pr. Medini Bachir a souligné dans son intervention "la force de l’impact de la voix d’Aissa Messaoudi chez les auditeurs, et sa contribution dans le relèvement du moral des éléments de l’Armée de libération nationale (ALN) et du peuple algérien en général".

Il a rappelé, à titre indicatif, la phrase du défunt président Houari Boumediene, à son propos, "la voix de Aissa Messaoudi représente la moitié de la Révolution algérienne".

Dans sa communication intitulée "l’image de la révolution algérienne dans les médias français" , Dr Samia Ghasem de l’université de Blida a tenté de mettre en lumière les pratiques répressives de l’administration coloniale contre les journalistes français qui soutenaient la cause algérienne, notamment à travers les journaux l’Echos d’Oran et le Parisien.

Le Professeur Ait - Baaziz Abdennour de l’université d’El Affroune a, quant à lui, abordé le traitement de la cause algérienne dans les médias européens, à travers une dizaine de journaux suisses et six(6) allemands.

Ces journaux ont abordé différents sujets relatifs, entre autres, à la présence des dirigeants de la Révolution algérienne en Suisse, l’arrestation et le procès de Djamila Bouhired, et les intérêts économiques de la Suisse en Algérie, et l’impact de la Révolution.

Selon le chef du département des sciences humaines, Mohamed Cherif Sidi Moussa, cette rencontre vise à informer les étudiants sur le rôle de cette radio secrète en particulier, et les médias en général , dans le soutien de la révolution algérienne .

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • BOUIRA : L’AUTEUR DU QUADRUPLE CRIME DE TAGHZOUT DEVANT LA JUSTICE...Lire la suite
  • UN PREMIER LOT DE DIX BUS DE TRANSPORT SCOLAIRE POUR MEDEA ...Lire la suite
  • TIZI-OUZOU :TASWIQT, FETE DES ENFANTS CELEBREE LA VEILLE DE L’AÏD ...Lire la suite
  • CHLEF : UN PROGRAMME RAMADHAN- ESTIVAL, POUR RELANCER LES ENTREPRISES JUVENILES...Lire la suite
  • TIZI OUZOU : FORMATION DES GESTIONNAIRES DES BIBLIOTHEQUES LOCALES ...Lire la suite
VIDEO